L’évolution des connaissances

COVID-19 - Des solutions, pas de polémiques - Daniel Farnier

Face à une nouvelle menace, la connaissance nécessaire à sa maîtrise ne peut apparaître que progressivement.

Le directeur général de la Santé détaille le calendrier d’évolution des connaissances :

En janvier-février, nous avons eu confirmation de la transmission manu portée, puis une confirmation de la transmission par gouttelettes.
[…] Nous avons ainsi découvert la possibilité d’une transmission par aérosols, grâce à une alerte scientifique dès le mois de juin. Nous avons évidemment attendu la position de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en juillet. Au mois d’août, un article très important du British Medical Journal a mis en lumière les différents niveaux de risques, en fonction des expositions. En outre, nous avons peu à peu compris que les enfants pouvaient être récepteurs et transmetteurs.

Juin, juillet, août alors que la France a été confinée mi-mars ! Le calendrier des scientifiques n’est vraiment pas celui des décisions politiques.