La pandémie du COVID-19 s’est développée sur un fond de polémiques incessantes. En replaçant les faits dans leur contexte, en analysant les textes publiés avant la pandémie par les autorités médicales et en lisant les témoignages, notamment devant la commission sénatoriale durant le deuxième semestre 2020, il apparaît que ces polémiques sont mal fondées et nuisent à la recherche de solutions.

Les pouvoirs publics, « Big Pharma » et l’Europe ont été critiqués violemment alors qu’ils ont été déterminants dans la lutte contre l’épidémie. Ils sont bien plus à remercier qu’à blâmer.

Étudier ces polémiques sans chercher des coupables désignés par avance permet d’approfondir la réflexion et de proposer des solutions pour se préparer à de futures inévitables pandémies.

Non, le gouvernement n’a pas essayé de cacher la pénurie de masques, il suffit de relire ses déclarations.
Il n’a pas plus affirmé que le masque était inutile en population générale afin de cacher la pénurie. Il suffit de relire les analyses des autorités médicales pour constater qu’il n’a fait que répéter le consensus médical qui prévalait.
Non, le gouvernement n’était pas responsable des masques pourris dans le stock national.
Non, le gouvernement n’avait pas la responsabilité de fournir des masques aux médecins via le stock national en début de pandémie.
Non, les critiques de médecins en début de la campagne de vaccination n’étaient pas fondées…

Oui, il faut sécuriser les stocks d’équipements de protection individuelle (masques, gants, charlottes, blouses).
Oui, l’État doit conserver un stock stratégique qui ne pourrisse pas au fil du temps.
Oui, les employeurs des soignants doivent conserver un stock de précaution de ces équipements, comme cela leur incombe clairement depuis 2013.
Oui, il faut améliorer la connaissance des problématiques de santé publique par la population.
Oui, il faut se donner les moyens de lutter contre la désinformation en ligne et les menaces contre les personnes que ce soient des médecins ou des élus.
Oui, il n’est pas normal que les bienfaits de l’hydroxychloroforme aient été cachés à la population…

Voici quelques sujets traités dans le livre, avec toujours la volonté d’aller au-delà des polémiques et d’ouvrir le débat pour faire émerger des solutions.