Anti-vaccins : la violence

Non, les anti-vaccins ne sont pas de gentils idéalistes. Ce sont des groupes structurés, organisés sur les réseaux sociaux, capables de réaliser de véritables raids destructeurs contre les personnes et les biens.

Voici ce qu’un journal rapportait en juillet 2021, donc bien avant que le président parle d’emmerder qui que ce soit : « Les actes de militantisme antivaccination connaissent une augmentation tant quantitative que qualitative depuis les annonces D’Emmanuel Macron, le 12 juillet [Nota : annonce du pass sanitaire]. Dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 juillet, la salle communale de Lans-en-Vercors (Isère), qui devait accueillir une unité de vaccination, a été inondée et le matériel entreposé, saccagé. Sur place, on a retrouvé des tags « Assacin », « Nouveaux génocide » et une croix de Lorraine.

Le lendemain, des « antivax » ont incendié le chapiteau du centre d’Urrugne (Pyrénées-Atlantiques) et le dimanche 18, celui d’Audincourt (Doubs) a été saboté : quatre disjoncteurs ont été volontairement coupés, entraînant une panne de plus d’une heure. Découverte suffisamment tôt, cette attaque n’a pas endommagé les 3 000 doses de vaccin entreposées. Des tracts reproduisant les paroles de La Marseillaise ont été découverts sur place, avec deux phrases soulignées en rouge : « Contre nous de la tyrannie » et « Formez vos bataillons ».

À Saint-Paul-lès-Dax (Landes), le personnel du centre de vaccination a découvert lundi des croix gammées, dont certaines dessinées à l’envers. Dans ce même centre, des insultes et des menaces ont été proférées mardi et mercredi par un homme à l’encontre du personnel d’accueil. Enfin, plusieurs parlementaires de la majorité ont aussi reçu des menaces de mort et une permanence a été vandalisée. ».

Un reportage télévisé du 10 janvier 2022 signale que « depuis le 1er janvier, 28 députés ont été menacés de mort, 200 l’an dernier ».

Les médecins ne sont pas à l’abri : « Je reçois un message par le biais de Messenger : « On va te retrouver et te mettre une balle dans la tête. Tu fais partie du complot mondial. » Je prends ça en pleine face. Et puis, dans les jours qui ont suivi, j’ai reçu un coup de téléphone de quelqu’un qui m’a immédiatement insulté, immédiatement menacé de mort. ».

Les journalistes aussi se font agresser : « “Un photographe de notre titre a été frappé par au moins trois manifestants antivax devant les grilles de l’Assemblée de Corse à Ajaccio”, a indiqué sur son site Internet le quotidien corse. ».

« Une équipe de l’Agence France-Presse a été menacée de mort et agressée et un des agents de sécurité la protégeant blessé à la tête ce samedi à Paris, lors d’un rassemblement anti-pass vaccinal ont relaté ses journalistes. ».

La réalité, c’est que tous ceux qui tentent de s’opposer pacifiquement à la propagande des anti-vaccins ou qui s’investissent dans la vaccination sont menacés.