Accéder à httpd.conf

WampServer : Apache, MySQL et PHP

WampServer tient son nom des trois logiciels : Apache le serveur http, MySQL le gestionnaire de Base de Données et PHP le langage de programmation. Cet article présente la façon dont on peut les administrer et les utiliser avec WampServer.

En complément, l’article présente l’outil de mise au point php ‘WebGrind’.

Le serveur HTTP : Apache

À noter : vous trouverez la documentation Apache sur le site officiel.

Cliquer sur l’icône WampServer dans la barre des tâches WampServer - icône dans la zone de lancement, puis sur  Apache  fait apparaître le menu permettant d’administrer Apache :

WampServer - Menu Apache
WampServer – Menu Apache

Version Apache

WampServer - Version Apache
WampServer – Version Apache

 Version  permet d’obtenir la version d’Apache et  Get more…  est un lien qui renvoie vers le site de WampServer. Si on a installé plusieurs versions, il est possible de modifier la version active en cliquant sur une des versions proposées.

Service Apache

WampServer - Gestion du service Apache
WampServer – Gestion du service Apache

 Service   permet de gérer le fonctionnement d’Apache : le démarrer, l’arrêter, le redémarrer après un arrêt, l’installer ou le supprimer.

À noter, la possibilité de tester le port 80 pour vérifier qu’il n’est pas utilisé par un autre programme. Cliquer sur  Tester le port 80  ; vous devez obtenir l’information suivante :

WampServer - Test du port 80
WampServer – Test du port 80

Attention, si le port 80 est utilisé par un autre logiciel, il va falloir choisir car les deux programmes ne pourront pas fonctionner en même temps. La façon de changer le port d’écoute d’Apache est expliquée dans le paragraphe “modification du port d’écoute dans httpd.conf”.

Dans le cas de Skype, il est possible de changer son port d’écoute :

Changer le port utilisé par Skype
Changer le port utilisé par Skype
Skype - décocher la case pour ne pas utiliser le port 80
Skype – décocher la case pour ne pas utiliser le port 80

Modules Apache

WampServer - Modules Apache
WampServer – Modules Apache

Le serveur Apache offre un grand nombre de fonctionnalités qui ne sont pas nécessaires dans toutes les installations. Il est possible d’activer ou non chacun de ces modules. Nous avons mis en évidence le module  rewrite_module  qui est utilisé par WordPress pour gérer les permaliens. L’utilisation de ce module est décrite dans la documentation Apache.

Alias

Un alias permet d’associer une url (adresse internet) à un répertoire sur le serveur où se trouve Apache.

WampServer Apache - les alias
WampServer Apache – les alias

Nous allons créer un alias ‘wcp’ qui pointe vers le répertoire ‘c:\www\WP_Paris’ :

  1. Cliquer sur  Créer un alias ,

    WampServer - Créer un alias
    WampServer – Créer un alias
  2. saisir le nom de l’alias (exemple : wcp)

    WampServer - Saisir le nom de l'alias
    WampServer – Saisir le nom de l’alias
  3. saisir l’adresse du répertoire à lier à l’alias (exemple : ‘c:/wamp/www/WP_Paris’)

    WampServer - Répertoire à lier à l'alias
    WampServer – Répertoire à lier à l’alias
  4. Éditer  l’alias, pour séparer les lignes car le texte de l’alias est mal formaté par WampServer :
    WampServer Apache - Éditer l'alias
    WampServer Apache – Éditer l’alias
    Configuration d'alias créée par WampServer
    Configuration d’alias créée par WampServer
    Alias /wcp/ "c:/wamp/www/WP_Paris/"
    
    <Directory "c:/wamp/www/WP_Paris/">
        Options Indexes FollowSymLinks MultiViews
        AllowOverride all
        Order allow,deny
        Allow from all
    </Directory>
    Code de l'alias wcp

     

  5. Redémarrer le service Apache

    WampServer - Redémarrer Apache
    WampServer – Redémarrer Apache
  6. taper dans son navigateur l’adresse ‘localhost/wcp’, le site WordPress installé à l’adresse c:/wamp/www/WP_Paris’ s’affiche :

    WampServer Apache - Affichage de l'alias
    WampServer Apache – Affichage de l’alias

httpd.conf

Ce fichier permet de configurer le fonctionnement d’Apache. Il est accessible via l’icône WampServer dans la barre des tâches, mais doit être ouvert dans un éditeur de texte (exemple ‘Notepad++’) et non le bloc-notes Windows :

WampServer Apache - Accéder à httpd.conf
WampServer Apache – Accéder à httpd.conf
WampServer Apache - Fichier httpd.conf dans le bloc-notes
WampServer Apache – Fichier httpd.conf dans le bloc-notes

Le fichier « httpd.conf » est situé dans le répertoire « wamp/bin/apache/apachex.x.x/conf/ » où « x.x.x » est la version d’Apache :

WampServer - Répertoire de configuration Apache
WampServer – Répertoire de configuration Apache

Modification du port d’écoute dans httpd.conf

WampServer ne fonctionne pas si un autre programme écoute aussi sur le port 80. Dans ce cas, soit on modifie le port d’écoute de l’autre programme, soit on modifie le port d’écoute d’Apache.

  1. trouver la définition du port à écouter dans le fichier ‘httpd.conf’ (instruction  Listen ) :

    WampServer Apache - Définition du port d'écoute dans httpd.conf
    WampServer Apache – Définition du port d’écoute dans httpd.conf
  2. modifier le numéro de port (par exemple ‘8080’ au lieu de ’80’) :
    Listen 0.0.0.0:8080
    Listen [::0]:8080
    Modifier le port d'écoute dans httpd.conf
  3. redémarrer le service Apache

    WampServer - Redémarrer Apache
    WampServer – Redémarrer Apache
  4. il faut désormais ajouter systématiquement ‘:8080’ à ‘localhost’ dans l’adresse saisie dans le navigateur :

    WampServer Apache - Adresser avec le nouveau port
    WampServer Apache – Adresser avec le nouveau port

Fichiers journaux

Les fichiers journaux (ou fichiers « log ») contiennent des informations sur les problèmes rencontrés par Apache. Ils sont décrits dans la documentation Apache.

Le fichier « error.log » est à consulter lorsqu’on rencontre un dysfonctionnement et lors de la mise au point de scripts.

WampServer - Apache error log
WampServer – Apache error log

Le fichier « access.log » permet de consulter les requêtes prises en compte par le serveur Apache :

WampServer - Apache access log
WampServer – Apache access log

Le code ‘200’ (avant dernier chiffre) correspond à une requête réussie. Le dernier chiffre indique la taille de ce qui a été retourné par le serveur.

Voici un exemple de requête en échec :

::1 – – [01/Jan/2015:10:06:56 +0100] « GET /wp_parisxxxx HTTP/1.1 » 404 294

L’erreur ‘404’ correspond à une adresse non trouvée (effectivement ‘localhost/wp_parisxxxx’ ne correspond à rien pour le serveur Apache).

Le premier chiffre du code statut indique si la réponse est positive (codes commençant par 2), une redirection (codes commençant par 3), une erreur due au client (codes commençant par 4), ou une erreur due au serveur (codes commençant par 5). La liste complète des codes de statut possibles est disponible dans la spécification HTTP (RFC2616 section 10).

À noter : les fichiers journaux peuvent prendre une taille importante au fil du temps. Pour pouvoir les vider (effacer leur contenu puis sauvegarder), il faut arrêter le service Apache.

Haut de page

Le langage de programmation : PHP

Cliquer sur l’icône WampServer dans la barre des tâches WampServer - icône dans la zone de lancement, puis sur  php  fait apparaître le menu permettant d’administrer php.

WampServer - administrer php
WampServer – administrer php

Version

WampServer PHP - version
WampServer PHP – version

 Version  permet d’obtenir la version de php et  Get more…  est un lien qui renvoie vers le site de WampServer. Si on a installé plusieurs versions, il est possible de modifier la version active en cliquant sur une des versions proposées.

Configuration php

Ce sous-menu permet d’activer ou non les fonctionnalités php proposées en standard :

WampServer - Configuration php
WampServer- Configuration php

Un exemple d’utilisation de la configuration php est donnée pour webGrind.

Extensions php

Ce sous-menu permet d’ajouter des fonctionnalités à php.

WampServer PHP - Extensions
WampServer PHP – Extensions

php.ini

Ce fichier permet de configurer php :

WampServer PHP - Configuration
WampServer PHP – Configuration

php error log

Ce fichier stocke les messages d’erreurs php :

WampServer PHP - php error log
WampServer PHP – php error log
Haut de page

La Base de Données : MySQL

Cliquer sur l’icône WampServer dans la barre des tâches WampServer - icône dans la zone de lancement, puis sur  MySQL  fait apparaître le menu permettant d’administrer MySQL.

WampServer - administrer MySQL
WampServer – administrer MySQL

 Version MySQL

WampServer MySQL- Version
WampServer MySQL – Version

 Version  permet d’obtenir la version de MySQL et  Get more…  est un lien qui renvoie vers le site de WampServer. Si on a installé plusieurs versions, il est possible de modifier la version active en cliquant sur une des versions proposées.

Gestion du service MySQL

 Service   permet de gérer le fonctionnement de MySQL : le démarrer, l’arrêter, le redémarrer après un arrêt, l’installer ou le supprimer.

WampServer MySQL - Services
WampServer MySQL – Services

Console MySQL

La console MySQL permet d’administrer le logiciel MySQL (à ne pas confondre avec l’administration des Bases de Données créées avec MySQL).

WampServer MySQL - Console MySQL
WampServer MySQL – Console MySQL

Cliquer sur  Console MySQL doit  faire apparaître la fenêtre suivante (taper « Retour chariot » pour le mot de passe) :

WampServer MySQL - Console MySQL
WampServer MySQL – Console MySQL

Ce test permet de s’assurer que le service MySQL est correctement installé.

Configuration MySQL (« my.ini »)

Le fichier my.ini permet de paramétrer la configuration de MySQL :

WampServer MySQL - my.ini
WampServer MySQL – my.ini
WampServer MySQL - Fichier de configuration
WampServer MySQL – Fichier de configuration

mysql.log

Ce fichier contient des informations sur le fonctionnement de MySQL :

WampServer MySQL - log MySQL
WampServer MySQL – log MySQL
Haut de page

Un outil d’aide php : WebGrind

WebGrind est un profiler php, c’est à dire un outil qui permet de connaître :

  • les fonctions utilisées par un script,
  • le nombre de fois où elles ont été exécutées,
  • le temps total d’exécution.

Pour activer WebGrind, il faut au préalable modifier la   configuration  php  en cochant les options (XDebug) Profiler et   (XDebug) Profiler Enable Trigger )  :

WampServer - Initialiser WebGrind
WampServer – Initialiser WebGrind
Icône WampServer
Icône WampServer

WampServer fait automatiquement un arrêt – relance pour prendre en compte la modification de la configuration (l’icône WampServer passe au rouge, puis à l’orange et redevient verte).

Se rendre ensuite sur la page WebGrind ;

WampServer - Lancer Webgrind
WampServer – Lancer Webgrind

La page suivante apparaît :

WampServer - Webgrind vide
WampServer – Webgrind vide

On peut ensuite demander l’affichage d’une page du site, puis retourner dans la page WebGrind; on obtient les informations suivantes ;

WampServer - Profilage WebGrind
WampServer – Profilage WebGrind

Supprimer les fichiers « cachegrind »

WebGrind sauvegarde les informations dans des fichiers de travail situés dans le répertoire « wamp/tmp ». Il est utile de supprimer ces fichiers lorsqu’on n’en a plus besoin, plutôt que de les laisser s’accumuler et prendre de l’espace disque :

WampServer - Fichiers cachegrind
WampServer – Fichiers cachegrind
Haut de page

Passer en ligne (réseau local)

L’option  Passer en ligne  permet de connecter WampServer au réseau local. Cliquer sur l’icône WampServer dans la barre des tâches puis sur  Passer en ligne :

WampServer - se connecter au réseau local
WampServer – se connecter au réseau local

Vérifier que le serveur est passé en ligne en passant la souris au-dessus de l’icône dans la barre des tâches :

WampServer - connecté au réseau local
WampServer – connecté au réseau local

Il nous faut ensuite connaître l’adresse IP du serveur sur lequel est installé WampServer. Sous Windows : cliquer sur l’icône Windows, taper  cmd.exe  dans la zone de recherche, puis  ipconfig  dans la fenêtre qui s’ouvre. L’adresse qui nous intéresse est l’adresse IPV4 :

WampServer - trouver l'adresse IP du serveur
WampServer – trouver l’adresse IP du serveur
WampServer - adresse IP du serveur WampServer
WampServer – adresse IP du serveur WampServer

Le serveur WampServer est désormais accessible depuis les machines connectées au réseau local :

WampServer - accéder à WampServer depuis le réseau local
WampServer – accéder à WampServer depuis le réseau local
Haut de page

3 réflexions sur “ WampServer : Apache, MySQL et PHP ”

  1. Bonjour,

    Je signale d’abord que j’utilise Lampp, mais le problème que je rencontre,
    en « Localhost » est également souvent rencontré par les utilisateurs de Wampp.

    Le souci est le suivant, sans aucune intervention de ma part, ni aucun changement, d’un seul coup, j’ai les messages suivant qui arrive sur mon
    navigateur :
    Erreur lors de la connexion à la base de données
    ainsi que :
    phpMyAdmin – Erreur Permissions sur le fichier de configuration incorrectes, il ne doit pas être en écriture pour tout le monde !

    J’ai vu sur des forums que de nombreuses personnes utilisant
    Wampp rencontraient également ce souci, avec souvent le commentaire ou ces
    personnes n’avaient touché à rien et que cela était arrivé soudainement,
    ce qui est mon cas :).

    Je ne suis pas développeur, donc rien de grave ni d’urgent dans mon cas,
    mais j’aime bien comprendre, auriez-vous des pistes à me suggérer ?

    Petite précision, comme de nombreuse personnes sous Wampp,
    la désinstallation et ré-installation de Lampp, ne change rien, cela peut il
    venir d’un fichier WordPress qui se modifie « tout seul » 🙂 ?

    Merci pour toutes les infos de votre site.

    1. Bonjour,

      Les informations de connexion à la Base de Données se trouvent dans le fichier « wp-config.php » situé à la racine de l’installation WordPress ».
      Voici les infos pour mon installation WAMP :

      // ** Réglages MySQL – Votre hébergeur doit vous fournir ces informations. ** //
      /** Nom de la base de données de WordPress. */
      define(‘DB_NAME’, ‘demo’);

      /** Utilisateur de la base de données MySQL. */
      define(‘DB_USER’, ‘root’);

      /** Mot de passe de la base de données MySQL. */
      define(‘DB_PASSWORD’,  »);

      /** Adresse de l’hébergement MySQL. */
      define(‘DB_HOST’, ‘localhost’);

      /** Jeu de caractères à utiliser par la base de données lors de la création des tables. */
      define(‘DB_CHARSET’, ‘utf8mb4’);

      /** Type de collation de la base de données.
      * N’y touchez que si vous savez ce que vous faites.
      */
      define(‘DB_COLLATE’,  »);

      Le fichier journal de MySQL.log (voir dans l’article) contient des informations qui peuvent aider à comprendre où se situe le problème.

      Daniel

  2. Bonjour Daniel,

    Merci pour cette réponse.

    Alors j’ai résolu ce problème grâce à tes infos, chouette :).

    Ici tu me dis  » Le fichier journal de MySQL.log (voir dans l’article) contient des informations qui peuvent aider à comprendre où se situe le problème. »

    et du coup je suis allé voir dans tous les log et j’ai fini pas trouver, une toute petite erreur sur un dossier ou tout simplement Mysql, n’avait pas accès et donc pas la possibilité de vérifier mon mot de passe, il m’a juste fallu changer les droits d’accès d’un dossier et hop tout fonctionne !

    Pour la petite histoire, j’ai passé plus de quinze heures (j’ai noté) sur des sites et blogs pour essayer de voir d’où venait ce souci ! Je suis sur qu’à la base c’est une erreur de ma part, car sous GNU/Linux, s’amuser à être toujours en « Root » c’est pratique, mais c’est pas une bonne idée, à la moindre erreur… Paf tu galères 🙂

    En tous cas j’ai bien retenu la leçon et je te remercie encore pour tes infos et la qualité de tes articles.
    A bientôt – Bruno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *