Toujours créer un hôte virtuel (Virtual Host) avec WampServer

Après avoir installé WordPress sur WampServer, il est possible d’accéder au site en utilisant une adresse web du type « http://localhost/monwordpresslocal ». Cette façon de procéder fonctionne jusqu’à un certain point, mais crée des problèmes car l’adresse web est alors une sorte de mélange entre une url véritable et un adressage par répertoire sur le serveur.

La solution consiste à créer un hôte virtuel (Virtual Host) qui effectuera correctement le lien entre l’URL  et l’installation de WordPress.

Comprendre le problème d’adressage

On trouvera des explications détaillées sur la nécessité d’utiliser un hôte virtuel dans le forum WampServer.

Durant son installation, WordPress récupère l’adresse du site en exploitant les valeurs de la variable globale $_SERVER.  Ceci est aussi bien valable pour l’adressage extérieur (URL appelée depuis un navigateur) qu’intérieur (recherches de fichiers sur le serveur).

Voici des valeurs fournies pour une installation dans le sous-répertoire « www/wordpress ».
Avec l’appel à un hôte virtuel : (http://wordpress/) voici 3 valeurs utiles :

$_SERVER['HTTP_HOST'] = wordpress
$_SERVER['SERVER_NAME'] = wordpress
$_SERVER['DOCUMENT_ROOT'] =C:/wamp/www/wordpress

Ces valeurs correspondent à ce qui est renvoyé par une installation WordPress chez un hébergeur.

Et voilà quelles sont les valeurs récupérées avec un appel à l’adresse « http://localhost/wordpress/ »

$_SERVER['HTTP_HOST'] = localhost
$_SERVER['SERVER_NAME'] = localhost
$_SERVER['DOCUMENT_ROOT'] =C:/wamp/www

L’adresse externe du site est « localhost » ce qui est inexact et l’adresse interne est incomplète.
Cela perturbe le fonctionnement de WordPress (et de certaines extensions) ce qui génère des erreurs difficiles à identifier et corriger.

Rappel : l’hôte virtuel doit être créé AVANT l’installation de WordPress.

Voici les adresses du site dans la base de données après installation sans hôte virtuel :

L'adresse du site est http://localhost/wordpress
Adresses du site dans la table wp_options (installation sans hôte virtuel)

Voici les mêmes adresses pour une installation avec hôte virtuel :

L'adresse du site est http://wordpress
Adresses du site dans la table wp_options (installation avec hôte virtuel)

Créer un hôte virtuel

Le forum WampServer décrit la procédure pour créer un hôte virtuel à partir de la version 3.0 de WampServer.

Créer le dossier où le site sera installé

Créer le sous-dossier dans lequel seront recopiés les fichiers du noyau WordPress.
Il n’est pas nécessaire que ce dossier se trouve dans l’arborescence de WampServer.
Il faut éviter que le chemin d’adresse de ce répertoire ne contienne un ou plusieurs caractères espaces.

Par exemple, nous créons le sous-répertoire « wplocal » dans le répertoire « www » de notre installation WampServer :

Répertoire "wplocal" apparaissant dans l'explorteur windows
Création d’un sous-répertoire « wplocal »

À noter : la création du sous-dossier se réalise en ouvrant le répertoire « www » dans l’explorateur windows, en cliquant droit dans la fenêtre, en sélectionnant l’option « Nouveau » puis « Dossier » puis en saisissant « wplocal ».

Dans la pag d’accueil de WampServer (à l’adresse : http://localhost/), le nom du sous-répertoire apparaît dans la colonne « Vos Projets » :

Diffrentes colonnes apparaissent en bas de la oage d'accueil
Les sous-répertoires du répertoires www apparaissent dans la page d’accueil

Créer l’hôte virtuel

En bas à gauche de la page d’accueil, cliquer sur le lien lien "Ajouter un Virtual Host :

Le lien se situe en bas de page à gauche
Lien « Ajouter un Virtual Host »

Saisir ensuite les informations demandées :

  1. le nom de l’hôte virtuel (celui utilisé comme nom de domaine dans l’url),
  2. l’adresse du sous-répertoire qui contiendra les fichiers de l’installation WordPress (à noter : la page d’accueil indique l’adresse Windows de WampServer),
  3. cliquer sur le boutonBouton "Démarrer la création du Virtual Host"
Saisir nom du Virtual Host et adresse du sous-répertoire WordPress
Informations à saisir pour créer un hôte virtuel

WampServer confirme que l’hôte virtuel a été créé mais qu’il faut redémarrer le DNS (« Domain Name System » qui réalise le lien entre l’adresse web saisie dans la barre d’adresse d’un navigateur et l’installation physique ) :

Message de confirmation de création de l’hôte virtuel et demande de redémarrage du DNS

Pour redémarrer le DNS :

  1. cliquer droit sur l’icône WampServer Icône WampServer OK ,
  2. cliquer sur l’option Option "Outils" de WampServer,
  3. cliquer sur l’option Option de redémarrage DNS de WampServer :
Menus permettant de redémarrer le DNS
Procédure de redémarrage de DNS

Durant le redémarrage, l’icône WampServer passe successivement au rouge , puis à l’orange et enfin au vert.

À partir de là, il est possible d’accéder au sous-répertoire qui va contenir WordPress en saisissant l’adresse de l’hôte virtuel (dans notre exemple : « htpp://wplocal ») dans la barre d’adresse d’un navigateur :

Saisir "http://wplocal" dans un navigateur
Adresser un hôte virtuel

L’affichage indique que le sous-répertoire est vide de fichiers. Si vous avez un doute, ajoutez un fichier dans le sous-répertoire « www/wplocal » et relancez depuis le navigateur. Les informations sur le fichier doivent apparaître :

Affichage des informations sur le fichier : nom, date de dernière modification et taille
Affichage du sous-répertoire correspondant à l’hôte virtuel

Installer WordPress

La procédure d’installation de WordPress sur WampServer est décrite dans l’article ci-dessous :

  • il est impératif de lancer l’installation en saisissant l’adresse de ‘hôte virtuel (ex : « http://wplocal ») et surtout pas une pseudo URL (ex : http://localhost/wplocal).

Installer WordPress sur WampServer

Créer un hôte virtuel après installation

Il est possible de créer un hôte virtuel lié à une installation WordPress existante. Pour ce faire, il faut modifier le fichier htaccess et le contenu de la Base de Données.

Je le déconseille néanmoins fortement car vous ne serez jamais certain qu’il ne subsiste pas un problème, ne serait-ce que sur une extension.

Je vous conseille donc de créer un hôte virtuel, de réinstaller WordPress avec les extensions et les thèmes, et si nécessaire d’importer le contenu depuis l’ancienne installation. Vous pourrez ainsi continuer vos développements sur une installation fiable.

Le tutoriel suivant décrit les différentes techniques pour dupliquer un site :

Dupliquer ou déplacer un site WordPress

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *